Fin de chantier, visite du groupe scolaire F. Dorléac avec le CNDB

Mercredi 9 mars 2016

Visite du chantier du groupe scolaire F. Dorléac avec le CNDB

Situé dans le 18ème arrondissement de Paris, en bordure du jardin René Binet et du périphérique parisien, le projet regroupe deux programmes distincts ; la construction d’une école maternelle neuve de 10 Classes et la requalification énergétique de 2 écoles élémentaires existantes de 16 classes.

Unité architecturale autour d’un square

Sur deux parcelles attenantes reliées par une placette, les écoles élémentaires et la maternelle marquent clairement leur appartenance à un même ensemble. Les rez-de-chaussée des écoles rassemblent toutes les fonctions collectives et d’accueil: restauration, salles de motricités et centre de loisir, administration, cours de récréation. Ces espaces donnent directement sur les aménagements extérieurs, sous les auvents en bois : la cour de la maternelle est conçue comme une grande pièce aux parois rouges, ouverte sur le ciel. Les frondaisons des grands arbres du jardin Binet se découvrent largement depuis les classes à l’étage.

Façades épaisses filtrantes

Le projet apporte en milieu urbain la réponse constructive d’un matériau unique, le bois. Partant de l’orientation existante Est-Ouest des bâtiments rénovés, l’école maternelle et les élémentaires adoptent le même dispositif de façade épaisse en charpente. Autoportante sur l’école rénovée pour ne pas alourdir la structure existante, la façade bois combine de grandes baies panoramiques sur des allèges en caisson, permettant le cheminement des gaines de ventilations double-flux. La protection solaire est assurée par de grands «peignes» de bois brut: ils se plient pour former les auvents des cours, et s’inclinent en étrave le long de la rue Maurice Grimaud. Structure et vêture sont intimement liés et donnent sens au projet.

Dispositifs environnementaux et matériaux écologiques.

Les bâtiments privilégient les « vrais » matériaux (bois brut, béton brut, brique moulée main, inox et aluminium brossé). L’unité architecturale entre extérieur et intérieur est renforcée par la présence du bois dans le bâtiment (planchers et faux-plafonds) : cette utilisation limitée des matériaux et des couleurs confère à l’ensemble une sobriété au service de la lumière (diffusion par des parois claires) et de l’usage (mobilier intégré en stratifié sombre).

Le projet répond à l’ambition environnementale de la Ville, en intégrant des dispositifs techniques d’économies d’énergie : ventilation double-flux, panneaux solaires thermiques et photovoltaïques, raccordement au chauffage urbain pour la production de chaleur, enveloppe performante (isolation par l’extérieur). L’acoustique du bâtiment a été conçue de manière à offrir une ambiance confortable pour ses usagers : isolation vis-à-vis de l’environnement extérieur (boulevard périphérique) et entre locaux contrôle du bruit des équipements, et de l’acoustique interne (réverbération)..

Les bâtiments ont ouvert en présence d’Anne Hidalgo, maire de Paris et des élus du 18e arrondissement, le 1er septembre 2014.

 

Voir le projet