Aménagement de la rivière Han – Da Nang (Vietnam)


20 km de berges

Da Nang (Vietnam)

2016

Aménagement des berges de la rivière Han sur 20 km et densification du centre-ville


MO
Comité Populaire de la ville de Da Nang

MOE
DE-SO mandataire / PHYTOLAB paysagistes

Coût
N.C.

Mission
Concours 3e prix

Programme & objectifs

Le projet de développement du front de la rivière Han est un projet patrimonial en devenir, il doit être un des plus puissants symboles pour la ville du XXIème siècle.
Il s’agit d’offrir de nouveaux espaces de développement urbain, restituer un paysage exceptionnel et emblématique, une conception paysagère et urbaine favorisant l’appréhension intuitive du territoire, en faire des lieux de vie et d’échanges.
Une vitrine attractive de la ville reflétant son dynamisme, une approche alternative simple et écologique, une contre-proposition au concept de « Smart City » favorisant les aspects particuliers et élitiste de la ville intelligente, mais oubliant ses rapports nourriciers à la géographie, mère de toutes les identités.
Les territoires de bord de la rivière Han en mutation doivent accueillir des espaces contemporains symboliques et emblématiques de l’attachement à la préservation et à la défense de la qualité environnementale.

Caractéristiques

Il s’agit d’intensifier la zone centrale d’échanges entre le centre-ville historique et la ville côtière, avec au centre la rivière et de mettre en place une proposition urbaine et paysagère visant à mettre en œuvre trois thématiques:

– La première est d’élaborer un projet porteur de l’identité et de la spécificité des lieux, de son histoire, de sa géographie, attentif à la culture, à l’art et aux usages, face à un développement de l’architecture internationale indifférenciée et homogène. Faire de Danang une ville belle et unique, une ville avec des berges à vivre, publiques, que chaque habitant s’approprie…
– La seconde est de travailler en harmonie avec la nature, le climat et la géographie en « invitant » les eaux de pluies et les eaux grises de l’ensemble des quartiers bordant la rivière Han sur les espaces communs des berges, pour les diluer, les traiter. Créer des sols poreux et plantés pour végétaliser les berges.

– La troisième est d’apporter de l’ombre dans la ville.
Depuis les berges fortement plantées s’infiltrent dans la ville une série de continuités végétales (alignement d’arbres d’ombrages) qui soudent la rivière à la ville Il s’agit d’apporter durablement en milieu tropical, en zone de typhon les moyens et les outils d’enraciner durablement les arbres dans les sols de Danang…
Les projets proposés par secteurs se portent sur le désir d’une ville plus solidaire et plus durable, avec une trame verte et bleue magnifiée, à travers la dynamique d’usages diversifiés, des territoires de reconquête….
C’est l’attractivité de la ville de Danang qui est en jeu dans la compétition de séduction qui se déroule entre les grandes villes vietnamiennes.
La force positive et créatrice de richesse dans laquelle peut être entrainée Danang, sera de conjuguer une architecture forte et sensible aux usages, une planification urbanisme respectueux imbriqué entre nature, économie et exigence de moyens.
Il s’agit ici de construire avec ambitions les paysages majeurs de la ville, de conforter la carte postale de la ville qui magnifie la rivière.