Pavillons de Can Gio


350 m²

Can Gio HCMC

2020

Can Gio reserve de biosphere
La forêt de Can Gio sur 75.740 hectares regroupe 150 espèces botaniques.
A proximité de Ho Chi Minh ville la zone est le poumon vert de la ville. Le site est caractérisé par des zones humides aux espèces rares.
Un bâtiment en forme d’aile d’oiseaux
Les pavillons restaurants de Can Gio sont comme deux ailes ouverts sur la mangrove de Can Gio au sud de Ho Chi Minh ville au Vietnam (espace naturel classée en 2000 réserve internationale de biosphère par l’UNESCO).
Deux ailes en forme de V ouvert sur le soleil du levant cadrent la vue sur l’horizon.
Une plateforme minérale sur élevée offre au visiteur une perspective dégagée sur la ligne d’horizon de la mangrove. La vue s’ouvre aussi sur un lac circulaire paysagé.
Le projet prend place dans une zone touristique et d’habitation.
Le projet dégage un espace public ouvert, protégé du soleil et de la pluie par les deux toitures en forme de V. Ces larges toits fonctionnent comme des cadres de tableaux captant le paysage alentour.
Cette mise en scène particulière offre une scénographie adaptée au programme souhaité par le client. Le projet a comme fonction d’accueillir les visiteurs sur le site et d’organiser un espace multifonctionnel : Espace de rencontre, restaurant temporaire avec cuisine professionnelle aménagée, réception de groupe, expositions temporaires.
Le programme comprend :
- Une grande cuisine avec réserves et chambre froide
- Des sanitaires
- Deux salles de restaurations climatisées
Il complète un aménagement touristique plus vaste d’hôtels et Resorts, de piscine, de maisons et de villas pour venir se reposer en week-end hors de Saigon.
Le projet doit résister :
- au soleil qui blanchie tout
- aux pluies et typhons violents de la mer de Chine
- au vent qui assèche

Les teintes du projet sont celles du sable limoneux du site et de la couleur des racines des Mangroves.
Le projet est gris clair de la couleur du limon, il met en valeur la végétation verte saturée de la mangrove.

Les toits
Deux toits métalliques en losange s’élancent en forme d’ailes d’oiseaux sur la lagune abritant les terrasses.
Ces toits à la charpente métallique sont recouverts en sous face d’une tôle perforée pliée qui laisse filtrer la lumière. De nuit des éclairages viennent souligner ces filtres métalliques perforés à 25%

Le socle monolithique en latérite rehausse le niveau principal du projet. Il instaure un ordre architectural et ancre le projet dans le site sablonneux et limoneux.
Des rampes et des escaliers accèdent au socle terrasse.
Un arbre central au feuillage éthéré (Termilia Mantaly) apporte de l’ombre et de la fraîcheur à la terrasse.
Les quatre bâtiments (pentagone) et le socle sont en béton recouvert de pierre latérite grise. Ils sont unitaires.
Cette latérite est utilisée en pierre massive de 10 cm d’épaisseur pour les moucharabiehs des salles à manger fermées et climatisées.
De nuit les moucharabiehs agissent comme des lanternes vietnamienne diffusant la couleur saturée des murs des espaces intérieurs des salles.


MO
Phuoc Loc Company

MOE
DE-SO Asia

Coût
nc

Mission
Complète

Programme & objectifs

Un site particulier
Les vents marins très puissants à Can Gio (Typhons) ont été pris en compte dans le dimensionnement de la charpente en porte à faux.
En saison chaude l’air est étouffant, et il s’agit de se mettre à l’ombre.
La présence du plan d’eau circulaire et le socle surélevé permettent de capter toute brise rafraîchissante.
L’inertie des parois minérales épaisses apporte de la fraîcheur aux salles fermées.

La construction

Construire un bâtiment dans le climat tropical rude comme la région de Can Gio est un défi technique et écologique, les pavillons sont bâtis avec des matériaux vietnamiens locaux non importés et avec le minimum de matériaux composites.
Les éléments de constructions sont des éléments de petites tailles assemblés.
Can Gio est une presqu’ile accessible par ferry, il est difficile d’apporter les éléments par bateau et les livraisons s’effectuent toujours en faible quantité.

Il s’agit d’être solide, durable, résister aux pluies violentes, au chaud soleil vertical et de profiter habilement des courants d’air frais de la mer de l’Est.

Le jardin

Les matériaux de construction utilisés sont mats, seuls les éléments vitrés et les pots de céramiques noirs et verts importé de Bin Duong apportent des reflets. (Rappels des jarres du Mékong stockant l’eau ou le Nuocmam). Un jardin composé de tamarins enserre le projet.

Conçus en 2018, le projet est livré en 2019 :
Equipe :
DE-SO Asia
Avec Domitille Perrault, Tran MinhTuyen, Pham Linh Da
Martin Jallais Paysagiste
Et RFR VN (Structural and M&E engineers)

Caractéristiques

Histoire du projet :
L’agence DE-SO est contactée en 2010 pour compléter un plan masse pensé par Monsieur Phuoc Loc, concevoir différents types de maisons en bande, un Resort et compléter le plan masse du projet sur 52 hectares à Can Gio.
L’investisseur construit les maisons en bande avec une autre agence d’architecture de même qu’un hôtel de 14 chambres avec un bar et son tennis.
En 2016 les investisseurs (Nguyen Thuy Duong et Luong Viet Han contactent à nouveau Olivier Souquet et reprennent le projet paysager avec l’agence DE-SO Asia. Ils discutent en 2017 de l’opportunité de créer un bâtiment central répondant à plusieurs fonctions d’accueil… (Un premier bâtiment en toile créé en 2011 a été emporté par les vents violents).
En 2018 l’agence étudie les pavillons, ils seront construits en 2019 par le propriétaire qui dirige lui-même les travaux et confie le guideline des espaces extérieurs.
En 2019 l’agence dessine 29 villas luxueuses, un Resort de 60 chambres, les bâtiments d’accueil du Resort ouvert sur la mangrove (Restaurant, SPA, bâtiment complémentaire de la piscine).
La grande piscine de 600 m² est construite en 2019 et mise en eau

Les bâtiments d’accueils devraient être construits prochainement comme le bâtiment de SPA central.

Matériaux

Le climat difficile de Can Gio nécessite l’utilisation de matériaux robustes naturels.
Le choix de ne pas avoir de superposition de matériaux et de couches, mais de sentir la matière est important.
Le socle et les fondations sont en béton, les pavillons sont en brique de latérite massives. La structure métallique et le grand porte à faux ont été réalisés en charpente métallique. Les fenêtres situées derrière les moucharabiehs de pierre sont en aluminium et les portes d’entrée des salles sont en bois dur exotique. La couverture du toit initialement en zinc est un bac métallique laqué clair.
L’utilisation de matériaux naturels tels que la latérite se patinent et prennent la couleur de l’environnement. Leur couleur n’est pas éblouissante au soleil