Restructuration complète & extension du service de Restauration scolaire du Lycée Lakanal Sceaux (92)


2.235 m²

Sceaux (92)

2023

Le projet répond à la programmation de restructuration-extension de la demi-pension, par une approche globale de l’architecture, des flux et des ambiances. En effet, la nécessité fonctionnelle du projet s’inscrit d’abord dans un processus de transformation et de valorisation patrimoniale. Chantier en site occupé
Le service restauration est aujourd’hui dysfonctionnel et sous-dimensionné, il est entièrement repensé :
- La cuisine et ses enjeux d’ergonomique : marche en avant, lisibilité des fonctions, espaces de circulation adaptés, locaux personnel confortables,
- Transformer les cours intérieures en salles à manger : une couronne vitrée, des patios, des séparations acoustiques,...
- Organiser les circuits et les flux des élèves,


MO
Région Ile de France

MOE
DE-SO mandataire LMA architecte du patrimoine, OTE tce, PKI cuisine, ALTIA acoustique, OXALIS hqe

Coût
9.226 M €HT

Mission
Complète

Programme & objectifs

L’ambition du projet est de prolonger, par une intervention contemporaine, l’esprit qui a animé sa conception originelle.
Nous distinguons 2 enjeux complémentaires :
– Travaux à caractères patrimoniaux : Réaménager les espaces existants (cuisine/réfectoires et circulations) en combinant de nouveaux aménagements identifiables, et la redécouverte des états anciens : restitution de la galerie centrale, restitution des plafonds des salles de réfectoires, restitution de modénatures de parois intérieures.

– Pavillons contemporains : deux nouvelles salles de restauration sont construites dans chacune des cours existantes. Elles tissent, à partir des trames de l’édifice existant, une membrane filtrante entre les deux ailes des bâtiments existants . Cette membrane constitue une canopée protectrice renforçant l’idée d’un déjeuner sur l’herbe, sous les arbres. La présence du jardin est renforcée, affirmée, et son traitement restitué par rapport à l’origine. Leur conception contemporaine évoquera les travaux de recherches d’Anatole de Baudot sur les pavillons d’exposition de la fin du XIXème siècle.
Cet ensemble bâti, remarquable par sa composition, la régularité et la richesse de ses façades, sera soulignée par le nouveau projet qui sera attentif à:
– La transformation des cours intérieures, fermées ou semi-ouvertes
– Les menuiseries existantes et la question de l’intégration de double-vitrage
– Les parements extérieurs et la polychro-mie, qui sont des sujets à part entière chez Anatole de Baudot.

Caractéristiques

Le réaménagement des existants questionne l’architecture présente et son devenir. Le projet « ajoute » des éléments fonctionnels nécessaires à l’aménagement d’une demi-pension (mobiliers et équipements dédiés) et « soustrait » des ajouts non nécessaires accumulés au fil des années (placages, encoffrements, recouvrements enduits ou peints). Cette logique de compensation dirige les prestations intérieures :

– La grammaire architecturale et technique de l’édifice d’Anatole de Baudot décrit la synthèse de l’architecture rationaliste : rendre logique le passage entre rationalité constructive et décoration. Les aménagements de confort opérés au long des dernières années ont dénaturé la logique initiale. Le projet est l’occasion de retrouver une spatialité (démonter les faux-plafonds et colonnes en fonte des salles) et la vérité des dispositifs d’origine (voutains de plafond, polychromie frises recouvertes).